Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

eMerzh

vendredi 21 juin 2013

SSH multi bonds ... et retour du blog

Hello à tous,

ça faisait un bail que ce blog n'avait pas reçu de mise à jour,

mais, me re-voilà ... je vais essayer de poster un petit quelque chose de temps en temps quand même... une découverte, un tuto, une astuce ou un coup de gueule....

Aujourd'hui, je vous note ici une petite astuce ( merci P!), pour se connecter à une machine en ssh en faisant un bond depuis une autre.

Chez Moi Intermédiaire Chez Lui

Vous pourrez utiliser ssh, mais également ce qui tourne au-dessus de ssh évidemment, comme sftp & co....

Pour utiliser avec ssh il vous faudra taper la commande suivante :

ssh brice@Chez.Lui.com -o ProxyCommand="ssh brice@intermediare.net nc %h 22"

où évidemment vous remplacez les adresses des serveurs par ceux qui correspondent. Pour plus de facilité, vous pouvez évidemment ajouter l'hote dans votre ~/.ssh/config

host chezlui
  user brice
  HostName Chez.Lui.com
  ProxyCommand ssh  brice@intermediare.net nc %h 22

Un simple ssh chezlui ou sftp chezlui fera alors l'affaire :)

Partager

mercredi 19 octobre 2011

Owncloud : Les Fichiers...

Après avoir installé Owncloud sur votre machine ubuntu, vous voilà devant un écran vide.... Que faire...

own_file1.png

La première fonctionnalité de Owncloud est le stockage des fichier accessible depuis l'interface web mais aussi par webdav.

Voyons plus en détail...

Dans l'interface, le bouton envoyer vous permet d'envoyer plusieurs fichiers à la fois ( Touche CTRL+Click gauche)

own_file2.png

Nous voilà avec 2 fichiers.

En cliquant dessus nous avons la possibilité de les éditer (Fichier texte uniquement pour l'instant) ou de les agrandir (pour les images).

own_file3.png

En passant votre souris sur un fichier , 3 icones apparaissent

  • Partager ( pour partager publiquement ou avec des utilisateurs / groupes de votre owncloud )
  • Renomer
  • Télécharger

own_file4.png

Une des fonctionnalitées sympa de owncloud est qu'il est accessible par webdav... un protocol d'échange de fichier basé sur HTTP et supporté par beaucoup de systèmes d'exploitation.

Essayons KDE par exemple :

Avec dolphin, tapez dans la barre d'adresse : webdav://localhost/files/webdav.php/ et voilà votre owncloud en lecture / écriture.( en remplaçant localhost par l'adresse de votre owncloud)

own_file5.png

Ou dans une "vue de dossier" plasma :

Ajouter un plasmoid vue de dossier

own_file6.png



puis dans la configuration , indiquez l'adresse de votre owncloud : webdav://localhost/files/webdav.php/

own_file7.png

et voilà

own_file8.png

Partager

Owncloud...guide rapide d'installation

C'est quoi Owncloud ?

Owncloud est un projet de gestion de vos données sur internet.
Owncloud ce veux une plateforme à-la Dropbox en plus puissant et libre. Le but ici étant que vous hébergiez vous même votre instance de owncloud.
Projet issu de KDE à la base, il à voulu s'affrenchir d'une partie de l'infrastructure du projet afin de ne pas rebutter les nouveaux venus.
Owncloud comprend plus de fonctionnalitées que le simple partage de fichiers, il vous permet par exemple de gèrer votre calendrier, vos contacts, vos marques-pages et même votre musique.
Mais Vous pourrez installer et/ou développer d'autres applications en fonction de ce qui vous intéresse. 
Owncloud Logo

Je le Télécharge où?

Le Projet Owncloud est encore très jeune et la version disponible dans ubuntu est vraiment ancienne.
Sur le site du projet http://owncloud.org/ vous trouverez un liens vers le téléchargement de la version 2; 
mais puisque le projet évolue encore beaucoup, je vous propose plutôt de prendre la version en développement (git).
Elle est à mon sens plus stable et fonctionnelle que la version 2.
Attention : Vu la jeunesse de Owncloud je ne compterais pas dessu pour faire mes backups... vous voilà prévenu!

Commeçons par installer les paquets nécessaires à owncloud.
Owncloud fonctionne avec les bases de données SQLite / Mysql et postgresql mais je ne parlerai ici que de sqlite par simplicité.

sudo aptitude install php5-curl php5-sqlite libapache2-mod-php5 git

Créez un dossier dans le répertoire /var/www/

sudo mkdir /var/www/owncloud
et rendez vous propriétaire du dossier

sudo chown **myuser**:  /var/www/owncloud
Et grâce à un
kdesudo kate /etc/apache2/sites-enabled/000-default

éditez le DocumentRoot de votre serveur pour qu'il pointe vers  owncloud (/var/www/owncloud)
et ajoutez la directive suivante:

        <Directory /var/www/owncloud>

                AllowOverride ALL

        </Directory>

redémarrez apache avec

sudo /etc/init.d/apache2 restart

Installation :

Après un 
cd /var/www/
Récuperonz les sources :

git clone git://gitorious.org/owncloud/owncloud.git owncloud
Creez un dossier data (pour le stockage)

cd owncloud
mkdir data
sudo chgrp www-data data
chmod 770 data
sudo chgrp www-data config
chmod g+w config



Puis, dans votre navigateur, tapez http://localhost/ (ou l'adresse ip du serveur)

Introduisez un login et mot de passe dans les boites correspondantes et 
vérifiez dans la boite "Avancé" que le dossier des données est correcte (logiquement oui).
Et voilà c'est fait.. c'était simple non?
D'autres billets suivrons pour montrer comment vous pouvez utiliser votre nuage :)

Partager

mercredi 13 mai 2009

JukeBox partagé au bureau....

Profitant d'une machine un peu vieille et destinée au rebut, l'idée nous passa par le tête de faire une station de musique partagée. En effet, nous sommes actuellement 3 dans le bureau et 1 seul d'entre nous possède une paire de baffles.

Pas toujours évident donc de gérer la musique.

L'idée c'était que nous mettions la paire de baffles sur l'ordinausore puis, grâce à une interface web ou autre, chacun pourrait piloter à son gré la musique et le volume (pour pouvoir encore répondre au téléphone :p).

La musique doit pouvoir jouer en mode aléatoire. Et il doit être possible d'intercaler des musiques spécifiques dans l'aléatoire.

Un programme correspondait à nos demandes MPD ou Music Player Daemon.... voici comment nous l'avons installé.

Installation de MPD

Ici rien de bien complex, il suffit de s'appuyer sur les paquets fournis par ubuntu pour installer mpd serveur et son client.

Pas besoin d'interface graphique pour mpd, puisqu'il tourne entièrement en console.

sudo aptitude install mpd mpc

Configurez ensuite votre serveur dans le fichier /etc/mpd.conf ... aidez vous du wiki ubuntu pour les options.

Nous avons juste changé la méthode d'accès au son, ainsi que l'option "music_directory" pour pointer vers notre répertoire de musique.

Ensuite un petit

sudo /etc/init.d/mpd restart

et

sudo mpd --create-db /etc/mpd.conf

Voilà MPD qui fonctionne!

Ajout de l'aléatoire

Le mode "Mélangé" de MPD ne nous convenait pas tellement. Nous avons donc choisi de nous tourner vers un petit add-on pour effectuer cette tâche : Mpdrandomd.

Ce programme va se charger qu'il y ait au moins X chansons choisies au hasard dans la file d'attente. De telle sorte que si un morceau doit être spécifiquement jouer, il nous est tout à fait possible d'inserer.

Ajoutons donc les libraries utiles au script.

sudo aptitude install python-mpd

Malheureusement le script n'est pas disponible par package... il faut chipoter soi-même et donc !!! Risquer de mettre en l'aire !!! sa machine.

Un petit hg clone http://bitbucket.org/matclab/mpdrandomd/ et voilà le script récupéré.

Veillez ensuite à mpd_rand lancer le script au démarrage de MPD.

Nous avons également installé un cron pour stopper / redémarrer le script afin de prendre en compte les changements de la base de données de mpd.

ps: utilisez l'option -d (debug) pour avoir plus d'information du script...

Les clients :

Chacun dans le bureau a choisi son client et s'est connecté sur le nouveau serveur mpd. Mon choix s'est porté sur sonata. Simple, sobre, efficace et disponible dans les dépots... bref tout ce qu'il faut.

sudo aptitude install sonata

Puis lancez-le, indiquez l'ip de votre machine et vous voilà connecté....

À vous la musique!

Partager

dimanche 10 août 2008

Retouche d'éléments génants avec GIMP

N'étant pas un as de la photo et de la retouche, je suis toujours à l'affût de petit tutos, outils ou astuces pour me faciliter la vie.

L'outil que je vais vous présenter est un outil pratique, dont les résultats sont assez bluffant et très facile d'emploi.

Installation

Cette astuce utilise le plugin resynthesizer the Gimp. Assurez-vous donc qu'il est installé avant d'aller plus loin. Avec Ubuntu, comme souvent, il suffit d'installer le paquet gimp-resynthesizer qui se trouve dans les dépots universe.

sudo aptitude install gimp-resynthesizer si vous êtes en ligne de commande.

Utilisation

Niveau utilisation, c'est assez simple. Il suffit de faire une sélection des éléments à faire disparaître avant d'appeler le script.

resynth-pat_bef.jpg

Pour faire la sélection plus facilement, nous allons utiliser un nouveau calque. Créez donc un nouveau claque. Mettez la transparence de celui-ci à 80% pour voir ce que vous faites.

Peignez alors avec une couleur les parties de l'image que vous voudriez voir disparaître.

resynth-pat_selec.jpg

puis sur le calque, faites un clic droit, suivi de "Alpha vers sélection". Sélectionnez le calque avec votre photo, puis rendez vous dans le menu Script Fu > Enhance > Smart remove selection.

resynth-menu.png

puis cliquez sur Suivant

Patientez....

Résultat

resynth-pat_end.jpg

ps : excusez la photo de saison ;) ....

Partager

mercredi 23 juillet 2008

Bring Me The Gimp !

Je tombe de temps en temps sur de beaux tutoriaux pour photoshop. Souvent, je ne regarde même pas vu que j'utilise the gimp.

Mais aujourd'hui je me suis rendu compte qu'il était parfois très aisé de transposer un tutorial pour Photoshop en Gimp.

Comme par exemple celui pour créer votre propre planète à partir d'un panoramique.

Tout ce qui faut est dans The Gimp et les menus sont pratiquement pareils.

Voici donc un rapide résultat.... ( ça demande encore un peu de travail hein , je ne suis pas expert :s )

Planet Bordeau

Partager

lundi 7 mai 2007

Installer proprement vos compilations avec checkinstall

Il est toujours déconseillé aux débutants d'installer des logiciels avec make et make install. En effet, cette technique ne permet pas toujours de dés-installer proprement les logiciels ou de gérer les dépendances. La compilation devient vite pour certains logiciels un vrai calvaire et la dés-installation encore pire ....

Pour la propreté de l'installation, un logiciel extrêmement pratique vient à notre secours, CheckInstall .

Comme toujours,

sudo aptitude install checkinstall

Ce logiciel va nous permettre de créer un .deb dans les règles de l'art ( ou presque ....) et d'installer le paquet proprement avec notre gestionnaire préféré. checkinstall gère aussi les archives rpm pour les "red-hat based" comme red-hat (bien-sûr),fedora, mandriva, suse,... et les tgz pour les "slackware based".

Le principe de fonctionnement est que vous allez télécharger l'archive tar.gz , la décompresser dans un dossier et entrez la commande ./configure puis make.

Ensuite, au lieu de procéder à l'installation avec make install, lancez plutôt un "checkinstall".

Cette commande va alors "écouter" le système de fichiers et "noter" les actions du make install. Avec ces informations, il va nous créer un joli petit paquet qu'il installera s'il est exécuté en root.

Bien entendu, checkinstall fonctionne aussi avec des install.sh & compagnie....

Quoi? vous voulez des exemples??

ok, ok, prenons l'exemple de kurso, un logiciel d'apprentissage de l'espéranto ( non libre ...mais bon :s) .

Commençons par télécharger le logiciel et le décompresser

wget http://cursodeesperanto.org/kurso.tar.gz

tar xvfz kurso.tar.gz

Là, pas de ./configure à faire ni de make, lancez donc directement l'install:

checkinstall ./install.sh

Il vous demande ensuite si vous voulez créer de la documentation par défaut , répondez "y".

Entrez ensuite une description et terminez par ctrl+D . Style :

Kurso de Esperanto est un programme multimédia d'auto-apprentissage de l'Esperanto
Il est composé de 12 leçons, de compréhension à l'audition et d'exercices de prononciation.

Vérifiez ensuite les informations et corrigez si nécessaire. Terminez par Enter.

Si vous ne l'avez pas exécuté en root, il vous indiquera à la fin : *** Failed to install the package. Ne paniquez pas c'est normal, il suffira alors de faire un

dpkg -i kurso_20070507-1_i386.deb

pour installer le paquet!

Et voilà, vous avez réussi à installer proprement grâce à dpkg!

Partager