Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

eMerzh

vendredi 4 septembre 2009

Quelques découvertes pour OpenStreetMap

Comme je sais que certains d'entre vous participent à OpenStreetmap, voici quelques sites qui utilisent les données de OSM, qui vous permettront de corriger vos données ou de voir la puissance de OSM.

OpenStreetBrowser:

OSB est un site permettant de mettre en valeur les données OSM. Il permet par exemple d'afficher tous les cafés ou restaurants d'une certaine zone. Il permet aussi de vous indiquer le chemin depuis votre position (en utilisant la géolocalisation de firefox 3.5). Dommage toutefois que le site soit très lent et nécessite de nombreux rechargements lors de la navigation.... à suivre donc...

Öpnvkarte et OsmTransport:

öpnvkarte est avec OsmTransport un endroit où visualiser les lignes de transport en commun, du bus au métro en passant par le tram. Opnvkart affiche mieux les lignes passant aux mêmes endroits alors que OsmTransport permet d'afficher la couleur réelle des lignes et permet plus de fonctionnalités (caché/afficher une ligne, les arrêts, etc. grâce au petit "+").

ToolServer:

Celui-ci est un serveur fourni par la wikimedia foundation (très peu mis à jour malheureusement) permettant de n'afficher les données que dans une langue précise (ou le "name" tout seul à défaut...). Il permet donc de vérifier les différentes traductions française et néerlandaise.

Distance calculator:

Un outil un outil bien pratique qui permet de mesurer les distances d'un chemin dessiné. Cliquez pour placer des points et appuyez sur "contrôle" pour pouvoir en supprimer.... Il gère le drag-&-drop et permet l'export en GPX du dessin ...bref que du bon :) il ne manque plus que le relief :)

OpenSeaMap:

OpenSeaMap est un projet très très récent sur OSM (bah oui les Allemands et les Néerlandais, il s'ennuie sur OSM, pratiquement tout est fait chez eux...). Il vise, comme son nom l'indique, à cartographier la mer, ses balises et ses signaux... Le projet n'étant qu'à ses balbutiements, il a besoins de bras... si vous vous sentez l'âme d'un marin, n'hésitez pas :)

Voilà j'espère vous avoir fait découvrir au moins un lien ou l'autre, si vous avez d'autres plan, laissez un commentaire, j'en ferai un autre billet ;)

Partager

mercredi 17 juin 2009

Après Elphants Dream, Bick Buck Bunny et Yo Frankie! voici Durian

Ça y est, la Blender Foundation remet le couvert! Après les très célèbres Elphants Dream, Bick Buck Bunny et Yo Frankie!, ils ont décidé d'ajouter un projet de développement opensource : Durian.

Durian est un projet au nom d'un fruit d'Asie à l'odeur pestilentielle mais au gout délicieux. Comme chaque projet de la fondation, il visera à tester et développer un aspect de blender. Elephants Dream était axé sur l'animation , Yo Frankie! sur le jeu , ici il semble que ce soit encore un film d'animation de fantaisie avec des monstres , de l'action et des héroïnes :) (sic)

Le projet a fini les appels aux participants et devrait réellement débuter vers septembre. La fin est prévue pour Mars - Avril 2010.

Rendez-vous sur la page du projet :

votre support est comme toujours, le bienvenu ;)

Partager

mercredi 20 mai 2009

Envoi de mail pour un commit ou une nouvelle branche bazaar

Je cherchai un moyen de notifier les développeurs d'un projet lorsqu'un commit est fait dans un des dépôts du boulot.

Beaucoup m'orientaient vers bzr-email un plugin pour le client bzr.

Chaque développeur doit l'installer sur sa machine pour le mail soit envoyé lors du commit. Il est aussi possible de l'implémenter avec le smartServer de bazaar.

Aucune des 2 solutions ne nous convient puisque nous avons déjà notre architecture utilisant webdav et sftp.

Puis, j'ai trouvé dans les méandres de launchpad un autre projet : bzr-email-notifier.

Celui-ci fonctionne avec un script dans un cron par exemple qui scrute les derniers commits et envoi alors un e-mail. Il est possible de suivre aussi les créations et les suppressions de branches... bref juste ce qu'il faut.

Malheureusement, les mails étaient envoyés en html... un petit patch plus tard il est maintenant possible de les envoyer en texte pure (text/plain).

J'adore le logiciel libre.... on peut faire correspondre chaque logiciel à nos besoins et en faire profiter les autres!

Partager

mercredi 13 mai 2009

JukeBox partagé au bureau....

Profitant d'une machine un peu vieille et destinée au rebut, l'idée nous passa par le tête de faire une station de musique partagée. En effet, nous sommes actuellement 3 dans le bureau et 1 seul d'entre nous possède une paire de baffles.

Pas toujours évident donc de gérer la musique.

L'idée c'était que nous mettions la paire de baffles sur l'ordinausore puis, grâce à une interface web ou autre, chacun pourrait piloter à son gré la musique et le volume (pour pouvoir encore répondre au téléphone :p).

La musique doit pouvoir jouer en mode aléatoire. Et il doit être possible d'intercaler des musiques spécifiques dans l'aléatoire.

Un programme correspondait à nos demandes MPD ou Music Player Daemon.... voici comment nous l'avons installé.

Installation de MPD

Ici rien de bien complex, il suffit de s'appuyer sur les paquets fournis par ubuntu pour installer mpd serveur et son client.

Pas besoin d'interface graphique pour mpd, puisqu'il tourne entièrement en console.

sudo aptitude install mpd mpc

Configurez ensuite votre serveur dans le fichier /etc/mpd.conf ... aidez vous du wiki ubuntu pour les options.

Nous avons juste changé la méthode d'accès au son, ainsi que l'option "music_directory" pour pointer vers notre répertoire de musique.

Ensuite un petit

sudo /etc/init.d/mpd restart

et

sudo mpd --create-db /etc/mpd.conf

Voilà MPD qui fonctionne!

Ajout de l'aléatoire

Le mode "Mélangé" de MPD ne nous convenait pas tellement. Nous avons donc choisi de nous tourner vers un petit add-on pour effectuer cette tâche : Mpdrandomd.

Ce programme va se charger qu'il y ait au moins X chansons choisies au hasard dans la file d'attente. De telle sorte que si un morceau doit être spécifiquement jouer, il nous est tout à fait possible d'inserer.

Ajoutons donc les libraries utiles au script.

sudo aptitude install python-mpd

Malheureusement le script n'est pas disponible par package... il faut chipoter soi-même et donc !!! Risquer de mettre en l'aire !!! sa machine.

Un petit hg clone http://bitbucket.org/matclab/mpdrandomd/ et voilà le script récupéré.

Veillez ensuite à mpd_rand lancer le script au démarrage de MPD.

Nous avons également installé un cron pour stopper / redémarrer le script afin de prendre en compte les changements de la base de données de mpd.

ps: utilisez l'option -d (debug) pour avoir plus d'information du script...

Les clients :

Chacun dans le bureau a choisi son client et s'est connecté sur le nouveau serveur mpd. Mon choix s'est porté sur sonata. Simple, sobre, efficace et disponible dans les dépots... bref tout ce qu'il faut.

sudo aptitude install sonata

Puis lancez-le, indiquez l'ip de votre machine et vous voilà connecté....

À vous la musique!

Partager

dimanche 26 avril 2009

Essai d'une autre distribution....ArchLinux

On dit qu'une de force du libre , mais peut-être aussi une de ses faiblesses, c'est la diversité. Il existe des centaines de distributions différentes, certaines plus techniques, certaines dédiées au multimedia ou à la sécurité. Bref à boire et à manger ...

Il est souvent conseillé au débutant de commencer avec une distribution orientée grand public comme ubuntu.

Bien qu'ubuntu soit une distribution que j'affectionne, depuis quelques temps il me trottait l'envie de tester autre chose.

Je me suis tourné vers ArchLinux puisque certains aspects m'attirent particulièrement.

Arch logo

* Rolling Release :

Archlinux est ce qu'on appel une "Rolling Release", ce qui veut dire que la distribution est continuellement mise à jour. Pas de Sortie tous les 6 mois (comme ubuntu) ou tous les 2-3 ans (comme debian) mais bien petit à petit.

Les différentes mises à jours sont donc réparties dans le temps à la sortie du nouveau logiciel ou après une période de test dans un dépôt prévu à cet effet.

Les logiciels sont donc disponibles plus rapidement dans la distribution, et ne dépendent pas d'un cycle X ou Y. Pas besoin d'attendre 6 mois ou de mettre des dépôts personnels (PPA, ...) dans tous les sens.

L'avantage aussi des sorties tournantes, c'est qu'il n'y a pas de migration géante à faire puisque tout est mis à jour petit à petit.

* AUR :

Arch possède également un système pour les paquets qui ne seraient pas présents dans la distribution et peuvent être proposés par les utilisateurs. Un peu à la manière des PPA d'ubuntu mais en bien plus puissant, les AUR permettent de palier au manque de paquets de la distribution. En effet, les AUR sont intégrés au gestionnaire de paquets "yaourt" et son donc cherchables, installables et modifiables. L'utilisateur à aussi la possibilité de voter pour ses paquets préférés afin de les intégrer à la distribution normale.

* KISS :

Le principe de Arch est de rester techniquement simple. Une grande partie de la configuration se fait donc dans un fichier unique le /etc/rc.conf . On y trouve la configuration du réseau, des daemons, ... .

Premières Impressions :

Bien que l'installation et la configuration initiale ne soient pas aussi faciles que sous ubuntu, on trouve vite ses repères et on s'habitue assez bien à cette simplicité. Les mises à jours sont assez fréquentes et les problèmes peu nombreux (juste ici la mise à jour de xorg avec kms & co....). Les AUR sont bien pratiques et répondent bien à une problématique de gestion des nouveautés (venant par exemple de kde-look ou autres...).

Le principe des mise à jour constantes est très agréable pour un geek et kdeiste comme moi... plus besoin de constamment ajouter des PPA afin de suivre les mises à jours de KDE (et d'autres logiciels éventuels...).

Bref pour l'instant je garde mon Arch.... à Suivre...

Partager

vendredi 17 avril 2009

Migration OpenStreetMap

Voilà C'est parti! OpenStreetMap est mis en lecture seule afin d'effectuer une grosse mise à jour ce Week-end.

En effet, Le passage de l'Api v5 vers V6 devrai apporter un lot de nouveautés au site de cartographie en ligne, comme par exemple la description d'un groupe d'éditions (à la manière d'un gestionnaire de code source).

OSM sera donc en lecture seule ou même désactivé par moment pour le w-e. Si tout ce passe bien, il devrait réapparaître lundi dans la journée.

Il ne faudra alors pas oublier de mettre à jour la configuration de vos éditeurs pour prendre en compte la nouvelle version.

Sous merkaartor :

Dans Préférences > Données > utilise l'API v0.6.

Pour plus de renseignements consultez le Wiki .

Partager

lundi 30 mars 2009

Guide du débutant à OpenStreemap sans GPS

Après quelques demandes, voici donc un petit guide du débutant à openstreetmap plus spécialement avec Merkaartor.

Guide

Introduction :

Pour ceux qui ne sauraient pas ce qu'est openstreetmap, je vais simplement citer le wiki :

OpenStreetMap crée et fournit des données géographiques libres, telles que des cartes routières ou cyclables, à quiconque en aura besoin. Cet outil est né parce que la plupart des cartes que vous pensez libres ont des restrictions légales ou techniques qui nous empêchent de les utiliser de façon créative, productive ou innovante.

Documentation:

Comme dans bien des choses, il est toujours bon de parcourir quelques pages de documentation afin de bien cibler les tenants et aboutissants du projet.

Tout d'abord, voyons les différents types d'informations disponibles sur le wiki.

Remarquez la colonne "key" qui contient donc les clés et la colonne value qui contient les différentes valeurs possibles. La colonne élément indique sur quoi peut s'appliquer le couple clé:valeur (un point , une route ou une zone ).

N'hésitez pas non plus à faire un tour sur les questions fréquentes et le guide du débutant.

N'oubliez surtout pas de regarder la question : Pourquoi n'utilisez-vous pas Google ou untel pour vos données ?.

Installation :

Comme dit précédemment, plusieurs éditeurs sont disponibles pour OpenStreetmap...Potlatch, JOSM et Merkaartor.

Ici je décrirai exclusivement l'usage de merkaartor.

Rendons-nous donc sur la page de merkaartor et téléchargeons la dernière version disponible pour notre système. J'invite les moins frileux d'entre vous à télécharger la version 0.13 disponible en version "Release candidate" qui apporte un lot de facilités.

(Les utilisateurs de windows, choisissez le "Windows binary edition" , le ".msi"....)

sous ubuntu, un

aptitude install merkaartor

fera l'affaire (même si la version est un peu "vieillotte" :) )

Compte utilisateur:

Pour ceux qui ne l'auraient pas encore fait, rendons-nous sur la page de openstreetmap pour créer un compte utilisateur afin de l'utiliser dans merkaartor.

Une fois merkaartor lancé, rendez-vous dans les préférences et ajoutez votre nom d'utilisateur et mot de passe

merk_pref.png

Opérations basiques :

Voici quelques opérations simples qui vous aideront à vous lancer dans l'édition.

Télécharger une partie de carte

Toute contribution commence par le téléchargement de la zone de travail. Cliquez donc sur télécharger, puis choisissez la zone qui vous intéresse... Remarquez que la zone non téléchargée, et donc non utilisable pour le travail, est remplie de pointillés rouges. Pour faire disparaitre les pointillés et donc télécharger la partie de carte pas encore téléchargée, utilisez "Télécharger plus".

Créer un nouveau noeud :

Utilisez le menu Créer > Noeud et cliquez sur la carte là où le noeud devrait être créé. Le noeud apparait alors comme un point d'interrogation puisqu'aucun 'tag' (label) ne lui est associé. Pour ajouter des tags au nouveau point, utilisez l'outil de sélection et choisissez le noeud en question.

Vous pouvez également ajouter de nouveaux noeuds sur une route existante afin de rendre le trajet plus exact ou d'ajouter des détails. Ici encore, utilisez le menu ''Créer > Noeud' puis dirigez la souris vers l'endroit voulu et lorsque la route se met en surbrillance, insérez votre noeud. À partir de ce moment, le noeud fait partie de la route et si vous le déplacez, il déplacera aussi le trajet de la route.

( Pour ajouter un noeud explicitement PAS sur une route existante, pressez CTR et ALT lors de la création du noeud)

Editer les tags d'un élément:

Pour éditer les tags d'un élément (noeud, route, relation), sélectionnez l'élément et changez le tag dans le panneau "Propriétés". Vous pouvez ajouter ou éditer soit le nom soit la valeur (Par exemple name:Rue des champs) mais un tag doit toujours avoir ces 2 composantes (Nom et Valeur).

Pour supprimer un couple nom/valeur, sélectionnez dans le tableau la ligne concernée puis cliquez sur la croix rouge au-dessus.

Déplacer un noeud:

Utilisez l'outil déplacement et cliquez sur le noeud que vous voulez déplacez. Effectuez un Drag & Drop (Glisser & Déplacer) du noeud en restant appuyé sur le click gauche.

Créer une route:

Soyez sur de n'avoir rien sélectionné avant de commencer. Ensuite rendez vous dans le menu Créer > Route et cliquez sur la carte comme pour faire un point. Lorsque vous bougez le curseur, une ligne de pré-visualisation vous montre le chemin du prochain segment. Cliquez alors sur la carte pour créer un nouveau segment ...Ainsi de suite jusqu'à ce que vous ayez terminé votre route. Appuyez sur "ESC" ou cliquez sur l'outil de sélection pour arrêter votre route. La route apparaît alors comme une fine ligne noire. Ajoutez les tags correspondant pour lui donner une utilité (rue, chemin, interpolation d'adresse, ... ). Attention de bien sélectionner la route et non les noeuds qui la composent lorsque vous ajoutez les tags.

Lorsque vous vous approchez d'une route ( ou noeud), l'outil mettra en surbrillance la route la plus proche et ajoutera le nouveau noeud dessus afin d'assurer la jonction entre les routes. Ceci est évidemment très important pour les logiciels de routage..

Continuer une route existante :

Vous pouvez aussi continuer une route précédemment créée en sélectionnant le dernier noeud de celle-ci, puis en faisant comme décrit ci-dessus pour créer une route.

Supprimer une route ou un noeud:

Sélectionnez simplement le noeud ou la route puis cliquez sur supprimer. Si vous avez supprimé une route, il vous demandera ensuite si vous désirez supprimer les noeuds qui composent cette route.

Diviser une route:

La division d'une route est une tâche courante pour assigner des tags différents à chaque partie : nom de route, vitesse maximum,....

Séléctionnez la route que vous voulez séparer. Ensuite, tenez la touche CTRL et séléctionnez les noeuds de part et d'autre desquels la route doit être divisée. Lâchez la touche CTRL et cliquez sur Diviser dans le menu Route.

La route devient alors 2 routes indépendantes.

Vous pouvez sélectionner plusieurs noeuds de la route afin de diviser en plusieurs parties.

Contrôle Qualité:

Plusieurs outils sont mis à la disposition des contributeurs afin de faire du "contrôle qualité" sur les données. Voici les principaux :

OSM Inspector :

Url : http://tools.geofabrik.de/osmi/ Permet de vérifier les Tags, addresses ou zones naturelles.... Il suffit de changer le type d'éléments vérifiés dans "View". Attention il est mis à jour 1 fois par jour :)

KeepRight:

Url : http://keepright.ipax.at/report_map... Permet de vérifier des noeuds proches mais pas joints ou plein d'autres information. Dommage que la mise à jour n'est que épisodique (à la très grosse louche une fois par semaine).

OSM Mapper:

Url: http://www.itoworld.com/static/osmm... Ce Service permet de voir toutes les évolutions faites sur une zone par modification, utilisateur ou date. Malheureusement, il requiert un enregistrement mais est totalement gratuit.

Partager

mercredi 18 mars 2009

Accéder plus rapidement au bureau...KDM autologin-lock

Si comme moi, vous êtes très souvent le seul à utiliser votre ordinateur et que vous avez envie d'améliorer un peu le temps que prend votre session à charger une fois votre mot de passe entré, mais pas forcément le temps de démarrage (bien que ça ne fasse pas de mal :p ) . Pas question toutefois de supprimer définitivement l'authentification d'accueil.... pas fou quand même :)

Attention, cette astuce ne fonctionne qu'avec KDM (souvent avec kubuntu). Il est surement possible de le faire avec GDM (souvent avec Ubuntu) ou autre, mais ne les ayant pas sous les yeux, impossible de vérifier.

Très simple, cette astuce consiste à demander à kdm de vous authentifier automatiquement et de directement verrouillé la session. Ainsi, tout vos programmes seront déjà chargés et une fois votre mot de passe entré, vous aurez directement accès à vos applications :)

Alors, rendez-vous dans la configuration du système, puis dans l'onglet avancé, allez dans le gestionnaire de connexion. Entrez ensuite votre mot de passe.

Kdm config

Rendez-vous ensuite, sur l'onglet n°7 (Convenience) et cliquez sur "Enable auto-login" puis sur "Lock Session" (en choisissant bien sûr votre utilisateur).

Kdm autologin

Appliquez et ok, puis, testez ensuite au prochain reboot :)

Partager

dimanche 15 mars 2009

Merkaartor 0.13 est de sortie....

Voilà... Merkaartor 0.13 est sorti aujourd'hui.

Merkaartor 0.13

Merkartor est, pour ceux qui ne suivent pas, un éditeur sympathique et multiplateforme (Linux, Mac & Win) puisqu'en Qt pour OpenStreetMap Au menu des améliorations, hormis les résolutions de bug habituelles :

  • Le support de l'import de KML et de shape ESRI (bien que pas assez testé)
  • Un nouveau calque avec une carte basique du monde
  • L'amélioration du Géotagging d'images
  • Un Dock pour les styles ( Suite à une demande de moi même :p )
  • Des calques en lectures seule
  • Une gestion native des rendu SVG pour des exports
  • Un style QT personnalisé (Pour régler le problème des panneaux grandissant avec KDE)
  • Une interaction "Un-boutton"
  • Améliorations de la barre d'outils
  • et Plein d'autres :)

Pour plus d'info, lisez le fichier CHANGELOG qui reprend les changements effectués depuis la version 0.12.

Pour l'installer, suivez les instructions de la page de téléchargements.

Partager

samedi 28 février 2009

de OpenstreetMap à OpenStreetView ?

OpenstreetMap Etterbeek:

Hello à tous, Après une semaine remplie de mise à jour sur Etterbeek, (les numéros de rues avance plutôt bien, ainsi que la complétion des bâtiments publics (école, ...)

Voici en gros ce que donne les modifications sur etterbeek n +- 1 mois :

etterbeekfev09

et Voici la Gueule de Bruxelles Fin novembre 2006...Le chemin parcouru est impressionnant.... en fait, la fin n'est pas si lointaine :)

OpenStreet View ?

Sinon, Le wiki d'OpenStreetmap nous apprend l'existence d'un "Street View" basé sur openstreetmap. En effet, une compagnie roumaine utilise une couche avec des photos panoramiques au-dessus des cartes openstreetmap (Actuellement seulement pour la Roumanie). Ils ont également donnée à la communauté, plus de 16GB de traces GPS et ont donné la permission d'utiliser les images... Un grand merci à eux!

À Quand un openstreetview?

Partager

mercredi 18 février 2009

J'adore....

Ce que j'adore sur linux c'est les gens qui ont l'art de se compliquer la tâche pour faire des choses simples ...

exemple ?

Pour faire un grep avec de la récursion, conseiller :

find . -name "*" -exec grep -i "c130" {} /dev/null \;

alors qu'il suffit d'un bon vieux :

grep -Ri "c130"

ou

ls -l !* | /usr/bin/grep '^d'

pour faire un

ls -ld */

Lire le man ça aide parfois :)

Partager

mardi 10 février 2009

A la découverte de 5 Commandes Linux Sympa

Voici 5 commandes rencontrées ici ou là que j'ai récemment découvert et que je voudrais vous partager....


Le bash {} expansion:

Petite fonction sympa de bash qui va nous éviter de réecrire certaines info. Par exemple, vous voulez faire un le backup de votre /etc/postgresql/8.3/main/postgresql.conf mais vous êtes dans votre /home.

utilisez alors le/chemin/du/fichier{,votreajout}

donc en gros :

$ cp /etc/postgresql/8.3/main/postgresql.conf{,.bak}

va en faite faire un

$ cp /etc/postgresql/8.3/main/postgresql.conf /etc/postgresql/8.3/main/postgresql.conf.bak

Et ca marche aussi pour mv ou diff par exemple :

diff fichiermodifie{,.old}




pv :

Pv est une commande qui va permettre de monitorer l'avancement des commandes un peu longue à l'aide de pipe ( | ). C'est la seule commande de ce lot à requérir une installation. Rien de plus simple pour l'installer que :

sudo aptitude install pv

Pour l'utiliser faite simplement passer le contenu de votre commande par un pipe que vous envoyez vers "pv" qui agira un peu à la façon de "cat".

exemple:

tar cfz - mesphotos | pv > photo.tar.gz

resultat :

65,8MO 0:00:08 [9,31MO/s] [ <=> ]

Ou encore :

pv /var/log/messages | gzip > log.gz

Résultat :

171kO 0:00:00 [18,2MO/s] [========================================================================>] 100%

Plus D'info? ==> man pv




Fichier ouvert par un programme?

Celui-ci est plutôt simple, on utilisera juste "ls" et le répertoire /proc :

remplacez <pid> par le Id du processus du programme que vous voulez scruter

ls -al /proc/<pid>/fd




Quel programme utilise le fichier X ?

utilisons fuser pour cette tâche:

lsof /home/emerzh/photo.png

Plus D'info? ==> man lsof


cd -

Pour revenir simplement au dossier ou vous étiez avant votre dernier "cd", utilisez "cd -" exemple:

emerzh@germaine:/var/www/sites1/apps/test/modules$ cd /home/emerzh
emerzh@germaine:/home/emerzh$ cd -
emerzh@germaine:/var/www/sites1/apps/test/modules$

Partager

lundi 2 février 2009

I'm Going To Fosdem

Amis Bruxellois, Belge , ou d'ailleurs, amateur de logiciel libre.... N'oublie pas l'évènement Belge incontournable du logiciel libre : Le FOSDEM

Cette année, le fosdem se déroule le 7 et 8 février sur le site de L'université libre de Bruxelles.

Un tas de conférences sont prévues, sur des sujets plus divers les uns que les autres :

Mysql, postgresql, kde, gnome, debian , fedora , solaris, xorg , j'en passe et des meilleurs.

Bref, à suivre absolument :)

Partager

OpenStreetMap, la cartographie dont vous êtes le héros!

Depuis une semaine, j'ai redécouvert le Site OpenStreetmap.

Véritable wikipedia de la cartographie, le site permet de cartographie le monde qui nous entoure avec énormément d'information ( route, chemin cycliste ou pédestre, les boites postales, magasin , ...).

Le site suit le même principe collaboratif que wikipédia, vous êtes invité à modifier les routes ou les informations, mais également à participer à l'élaboration technique si le coeur vous en dit: Une information n'est pas représentable? Qu'à cela ne tienne, proposez votre évolution!

Bref un beau projet qui ne demande qu'à être aidé :).

Contribuer?

Il y a plusieurs moyens de contribuer: - Avec un gps, parcourez une zone en sauvegardant les traces de celui-ci. Ensuite, une petite retouche et envoyez vos traces afin de déterminer de nouvelles routes. - Sans GPS? Ce n'est pas grave... yahoo a permis aux contributeurs de OSM de se servir de la vue satellite de son service de cartographie comme fond de carte. Il vous est alors possible de contribuer en décalquant les informations visibles.

Attention! Interdit de copier les noms de rues, les bâtiments ou toutes autres informations sur n'importe quels autres systèmes de cartographie dont vous ne possédez pas les droits ( genre Google maps,...!)

Avec un minimum de temps (5-10min par jour), voici le genre de modifications qui ont été faites en un mois sur la commune d'Etterbeek (Les traces qui ne sont pas bleues) ...

itoworld export.

Editer la Carte?

Pour éditer la carte, plusieurs éditeurs s'offrent à vous.

  • Potlach : L'éditeur en flash disponible directement sur le site dans l'onglet "éditer". Parfois un peu lourd et pas toujours claire à mon gout, il conviendra bien lors de petites éditions sur des zones restreintes.
  • JOSM : Editeur en java disponible depuis Ubuntu hardy dans les dépôts. Il est utilisé par beaucoup de contributeurs et possède certains plugins qui facilitent l'édition de cartes.

Pour l'installer, simplement :
sudo aptitude install josm

  • Merkaartor: Mon éditeur préféré, entièrement en QT et relativement simple et claire...Il fera l'objet d'un autre billet pour expliqué son fonctionnement....

Pour l'installation, depuis Ubuntu intrepid il fait partie intégrante des dépôts ubuntu :
sudo aptitude install merkaartor

merk_add_2.png

Partager

lundi 12 janvier 2009

Amarok 2.0.1.1 et applet lastFm

Hello à tous,

Pour ceux qui ne l'auraient pas suivi, la version 2.0.1.1 de Amarok est sortie ce 11 Janvier.

Au menu des changements, beaucoup de corrections de bugs, mais également un série d'améliorations comme :

  • l'ajout d'un champ de recherche sur la playlist
  • amélioration de la gestion de la playlist au clavier et du tri de la collection
  • Le grand retour de la file d'attente des chansons
  • le support de Growl sous Osx
  • le "Stopper la lecture après cette chanson"

Pour plus de détails consultez les notes de version.

Pour l'installer sur votre ubuntu Intrepid, vous devez ajouter le dépôt "kubuntu-members-kde4".

!!Attention cette manipulation pourrait mettre à mal votre système!!

ajoutez donc cette ligne à votre /etc/apt/sources.list :

deb http://ppa.launchpad.net/kubuntu-members-kde4/ubuntu intrepid main

Installez ensuite :

sudo aptitude install amarok-kde4

Depuis la mise à jour de la RC1, L'applet last.Fm à été enlevée pour cause de stabilité et finition... (Last.fm applet have been removed for now as they are not ready for final release).

Depuis cette mise à jour, une erreur était affichée à la place de l'applet ... et impossible de supprimer cette applet.

Amarok-Erreur

Après investigations, il suffit d'éditer un fichier. Fermez Amarok et faites :

vim .kde/share/config/amarok_homerc

Remplacez le la ligne "plugins" qui contient "\\0"

[Containment 1]

plugins=\\0

par, par exemple :

[Containment 1]

plugins=lyrics

Relancez ensuite Amarok... et voilàààà... profitez bien!

Partager

samedi 10 janvier 2009

Chronique d'une liberation annoncée....

Canonical avait précédemment annoncé qu'ils délivreraient le code source de launchpad, la plateforme de développement d'ubuntu et de nombreux autres projets, sous licence libre .... ( Affero GPL selon le mail...).

Ils avaient déjà précédemment libéré une partie de leurs bibliothèques sous-jacentes comme storm (l'orm) , lazr.config (le gestionnaire de configuration), ... .

Depuis quelques jours, Canonical a ouvert un wiki pour le développement de launchad sur lequel on retrouve une page contenant le planning de la libération.

Celle-ci devrait s'effectuer en même temps que la sortie de la version 3.0 qui devrait se situer vers le 21 juillet 2009.

Certains morceaux ne seront toutefois pas de la pare puisque beaucoup trop liés au mode de fonctionnement de cannonical ( ceux-ci n'ont pas clairement été désignés....).

Bref à suivre....

N'oubliez pas d'écouter le podcast avec l'interview faite pour l'occasion...

Amis Barbu et défenseurs de vos libertés, à vos agenda :)

Partager

mardi 6 janvier 2009

Arora..un navigateur en devenir

En me promenant sur la toile, j'ai découvert un nouveau navigateur: Arora . Basé sur webkit, le moteur de safari, google chrome, etc... et sur Qt il annonce un code assez réduit et des performances intéressantes tout en étant multiplateforme. Il fonctionne donc sous windows/osX/freebsd/linux et embedded linux.

Profitant de sa disponibilité dans les dépôts ubuntu, je me suis décidé à un petit test.

Installation

Comme évoqué plus haut, pour l'installation, rien de plus simple,.... juste un petit :

sudo aptitude install arora

et c'est parti!

Premières impressions

arora.png

Le navigateur se lance plutôt rapidement... L'interface est plutôt épurée et simple...on remarque directement l'absence de bouton renvoyant vers la page d'accueil.... Après quelques configurations mineures dans les préférences, (Édition>Préférence) me voici à la conquête de la toile....

Le navigateur parait INCROYABLEMENT rapide... à côté, firefox 3.0 ou konqueror sont des escargots sans nom!

J'ai noté quelques soucis avec flash ainsi qu'avec quelques sites plus ou moins important genre gmail, hotmail, ...

L'inspecteur

arora2.png

Arora intègre par défaut un inspecteur, sorte de firebug permettant de débugger une page web.

Pour l'activer, cochez la case dans Outils (tool) , "Activé l'inspecteur web".

Un design plutôt léché pour des fonctionnalités proches de firebug... (il n'est pas possible d'éditer à la volée les valeurs ou les propriétés css du document)

arora3.png

Fonctionnalités

Les fonctionnalités offertes par le navigateur sont pour l'instant plutôt maigre (pas de support des plugins netscape,...) .... bien que plusieurs évolutions soient planifiées pour les versions à venir comme les extensions,...

Arora se veut être un navigateur simple et rapide et on peut dire que le pari est plutôt réussi! je suis encore bluffé de la rapidité d'affichage....

Je resterai quand même sur mon firefox pour toutes ses fonctionnalités/extensions/raccourcis mais je garderai certainement un oeil sur le développement de ce projet!

Bonne continuation à eux et encore bravo!

Partager

vendredi 12 décembre 2008

Yofrankie..l'abricot de blender

Ça y est, Yofrankie le jeu libre crée par le projet "Apricot" est officiellement sorti pour le téléchargement.

Cette initiative est donc la 3ième du genre après "Orange" le court métrage aussi appelée "Elephants Dream" et "Peach" ou "Big Buck Bunny", également un court métrage plutôt drôle.

Ces initiatives ont donc pour but de mettre en lumière les qualités de blender, le logiciel de 3D, auprès du grand public, mais aussi et surtout de l'industrie, cinématique et vidéo-ludique par exemple.

Yo frankie est donc 1 niveau d'un jeu dans lequel le joueur se trouve dans la peau de Frank l'écureuil volant de "Big Buck Bunny".

Plus techniquement, le jeu open source a été créé à partir du moteur 3D crystal space ou également le Blender Game Engine, le langage Python pour la programmation et de Blender comme éditeur de niveau et modélisation.

Des dvd sont disponibles depuis un petit temps alors n'hésitez pas.

Installation:

yofrankie est disponible sous linux, windows et mac os.

Pour l'installation sur ubuntu, malheureusement pas encore de paquets tout fait disponible donc il faudra télécharger le paquet binaire sur le site (pour toutes les plateformes)...attention : 200Mo!

!!Attention à vos manipulations... il se peut que celles-ci mettent en péril votre système!!

Ensuite, dézipez le fichier.

ajoutez les droits d'exécution au fichier du jeux:

cd blender_game_engine/

chmod +x yofrankie-linux-i386

puis executez:

./yofrankie-linux-i386

Voilà bon jeux :)

Vous pouvez aussi voir une vidéo de démo sur youtube : http://www.youtube.com/watch?v=Canb...

Partager

dimanche 30 novembre 2008

Gestionnaire de soustitres pour vos vidéos

Hey Hey chers lecteurs, n'as-tu jamais parcouru la toile à la recherche du sous-titre perdu, n'as-tu jamais pester contre des sous-titres mal synchronisé puisque pas précisément pour Cette version de la vidéo?

La trouvaille que j'ai faite cette semaine devrai régler le problème : SubDownloader.

Ce Programme disponible pour notre plateforme préférée, (Linux pour les dur de comprenur) mais également pour MacOs et Windows, se charge d'analyser votre vidéo, d'en produire une somme de contrôle et de télécharger les sous-titres correspondant comme un grand.

Magnifique non?

Installation :

Pour Ubuntu, l'éditeur fournit des paquets .deb sur son site à installer à vos risques et périls bien sûr!

(Il existe également des paquets pour d'autres distributions comme gentoo ou arch).

Configuration

Quelques configurations rendrons votre programme plus simple et plus agréable à utiliser.

Rendons-nous donc dans la configuration.

Settings

Sous l'onglet "Search", choisissez les langues dans lesquels vous voulez rechercher les sous-titres.

Langue

Ensuite sous l'onglet "Others", entrez le lecteur vidéo que vous utilisez en utilisant {0} et {1} pour indiquer le chemin de la vidéo et du sous-titre.

Par exemple :

/usr/bin/mplayer

et

-sub {1} {0}

Player

Ensuite sauvegardez.

Utilisation :

Sélectionnez grâce aux boutons, un fichier ou un dossier contenant des vidéos, SubDownloader effectuera alors une recherche et vous proposera alors de télécharger les sous-titres correspondants.

Cliquez sur le bouton Play pour visionner le résultat ou sur Download pour télécharger le précieux fichier .srt.

Download

Partager

mercredi 22 octobre 2008

MultiTouch Maison...La Contruction (Partie Software)

Pour ceux ou celles qui auraient raté la précédente partie de ce billet qui consiste à construire un périphérique Multitouch pour environ 20-30 € maximum, n'hésitez pas à cliquer sur l'image suivante ;)

img_1320.jpg

Mise en Garde :

dialog-warning.png!! Attention !! Bien que follement passionnant (...hem ...) ce billet décrira quelques manipulations qui risquent de mettre à mal votre système. Si vous ne savez pas précisément ce que vous faites, veillez à ne pas prendre de risque inutile!! On vous aura prévenu!!

Intro :

Après le Hardware, la partie software, le plus difficile! Nous allons utiliser pour ça une librairie Opensource, j'ai nommé : "TouchLib".

Cette librairie bien que portée sous linux a principalement été développée pour windows. Nous, linuxiens, subirons donc quelques effets de bord de ce fait (moins de démos, impossible d'interfacer avec flash,...). Mais, n'oublions pas que si le projet vous plaît, vous êtes libre (oui oui) de contribuer à votre manière!

Voici d'ailleurs le lien vers le projet : http://code.google.com/p/touchlib/.

L'article ne passera pas en revue l'étape pendant laquelle vous installez votre webcam sur votre système préféré. Nous supposerons donc que celle-ci est parfaitement reconnue ;)

Compilation et installations :

Comme Indiqué dans le wiki du projet, installons la touchlib sur notre système grâce aux commandes magiques :

svn co http://touchlib.googlecode.com/svn/trunk/ multitouch cd multitouch cmake . make

pour les détails, regardez le wiki du projet.

il se peut que vous deviez aussi installer oscpack :

svn co https://www.smartelectronix.com:9000/repos/osc/trunk oscpack cd oscpack make sudo make install

ou

sudo checkinstall make install

Configuration :

Rendez vous dans le répertoire "src" de votre touchlib fraîchement compilée, ensuite, lancez la commande :

./configapp

Cette commande permettra de créer un fichier de configuration pour la touchlib. Plusieurs fenêtres seront ouvertes et vous demanderont des réglages afin d'ajuster au mieux les filtres pour rendre les points plus nets.... moins vous avez de bruits et de taches (autre que vos doigts) et moins vous avez l'effet des ombres de votre main avec la lumière, mieux ce sera!

Plusieurs filtres sont à votre disposition pour arriver à vos fin : mono, rectify, highpass, invert, smooth, brightnesscontrast, backgroundremove, resize et quelques autres plus ou moins utiles.

Chacun de ces filtres possèdent une ou plusieures options de configuration voyez pour ça la documentation officielle sur les filtres. Pour les utiliser, ajoutez juste les lignes correspondantes dans le fichier de configuration sous la balise "filtergraph" et dans l'ordre qui vous convient le mieux (l'ordre est donc important).

Par exemple :

<invert label="invert3" />

Lorsque vous lancez l'application de configuration et que vos manipulations sont fructueuses, appuyez sur "enter" pour enregistrer le fichier config.xml et passer à la seconde phase (pas indispensable...d'ailleurs elle marche pas terrible chez moi). Sinon, veillez à quitter avec ctrl+c dans la console afin de ne pas écraser votre essai de configuration.....

Après de long chipots, vous devriez avoir un résultat ressemblant à ça :

touch.png

Dans le cas contraire, vous pouvez reprendre mon fichier de configuration et l'adapter à vos souhaits (ou en chercher un autre sur le net) :

Sinon, Documentez-vous aussi sur la configuration de l'application sur le site du projet (bah oui, encore)

Lancement de la démo (enfin!)

Wééé, ça marche! Vous voici enfin à l'avant dernière étape de cet article.... Lançons la seule démo disponible pour notre plateforme à l'heure de l'écriture de ces lignes, grâce à la commande :

../demo/smoke/smoke config.xml

Nous passons donc notre fichier de configuration à celle-ci.

Touchez ensuite votre plaque et constatez les nuages de fumée suivant vos doigts et changeant de couleur.

smoke.png

Conclusion :

Malgré le peu d'application disponible de cette librairie, on voit clairement qu'il ne suffirait que peu d'effort pour fournir des petites démos sympas à la communauté. Alors je fais appel à tout le monde pour contribuer à sa manière au projet :

  • configuration plus user friendly
  • plus de démo
  • traduction de doc
  • plus de doc
  • des paquets pour ubuntu?
  • intégration avec les bureaux kde / gnome /...
  • et bien d'autres choses!

D'autres plateformes ont fait le choix de la "multitouchitude" ... alors pourquoi pas nous!

Partager

- page 2 de 4 -